🎋Deux secondes🎋 . @guillaumeschroll . 🎋Mon avis: Tout commence sur une note sucrée, l’amour pur et intense, l’envie de partager encore plus, d’associer deux noms. Pour le meilleur et pour le pire.. . Les bulles, les tintements des coupes de champagnes, les décors paradisiaques et puis la vague. . Fatale. La vague qui sépare, qui détache ces regards transpirant d’amour, qui ne veulent pas se lâcher. . La vague. Le tsunami. Le néant. Le destin qui se brise, qui questionne, qui ronge. . Les ténèbres. Le dégoût. J’ai eu mal, j’ai eu peur de lire. Je n’ai pas été épargnée. Les bas-fonds de l’humanité comme le nomme Guillaume. . La spiritualité. Qui apporte de la douceur, de l’énergie profonde, de l’espérance, pour aider à penser les maux. La pensée positive. Ce cheminement intérieur, la victoire du bien sur le mal. La fête des lumières. Sacrée. . J’ai aimé cette histoire d’une richesse inouïe, tant d’un point de vue culturel, que de découvertes en tout genre. Cette narration dans laquelle plusieurs branches s’imbriquent pour relater et détailler chaque sujet, chaque retour dans le passé. . Ces chemins parallèles que l’on ne parvient pas à lier. Ces deux secondes de trop. Ces signes à décrypter. L’amour qui relie. Ces aimants qui se repoussent. . Ce roman est riche de rebondissements, gorgé d’émotions. Il est captivant, intense. Aucune longueur. Il est précis. . J’ai aimé ce lien d’amitié, de fraternité si fort et puissant. Les belles âmes au détour de rencontre. Une quête de soi, de sens, pour surpasser l’atrocité. Une entraide merveilleuse. . Cet amour si présent qui dépasse les murs, les frontières, les absences. Qui quoi que la vie met sur son chemin s’accroche de manière viscérale. . Bravo pour ce travail intense et complet. . Pour l’évasion qu’il permet, de France en Asie en passant par les États-Unis. Dépaysement garanti.

Leave a comment

Abonnez-vous